Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 23:38

imageContents de nous extraire du port de Zakynthos, en ce samedi 19 mars, pour partir au mouillage et faire flotter Kalinu sur une belle eau limpide à Agios Nikolaos, à 15 M plus au Nord. Nous avons pris notre temps pour nous préparer et soudain, nous avons mis les bouchées doubles : la météo prévoyait des orages, mais là, un grain bien inquiétant se dirigeait vers nous déjà à mi-chemin entre Zakynthos et le continent, alors que nous quittions le port. Il faut dire que les “showers” (douches ou bains debout  ou bain de boue. Ach ! Humour !) se sont succédées toute la matinée, repoussant à chaque fois notre départ.

 

Sur le premier quart du parcours, grand voile et moteur nous ont permis d’étaler le vent que nous avions dans le nez, pas question de tirer des bords à la voile pour faire “Glénans”. Un bon coup de tonnerre sonnait l’arrivée du grain vers nous et soudain un ferry sorti de nulle part, enfin si, de la masse grise. Evidemment, le Commandant en second l’avait vu sur l’écran grâce à l’AIS, mais cela enlève du tragique à la narration.

 

Une fois le cap Kryoneri passé, nous envoyons la trinquette et filons vers notre destination sous voiles seules, à peine trois gouttes ont eu le temps d’atteindre le pont.

 

Arrivée sans encombre à Agios Nikolaos, petit port de pêche, réfugié derrière un petit îlot tout vert d’un côté et tout gris côté mer, Skinari. Tentative de mouillage devant la plage, ça dérape un peu, pas beaucoup d’eau à courir autour non plus.

 

IMG_0477Nous décidons de repasser voir comment cela se présente devant le caillou qui donne tout son charme au village. Dix à vingt mètres à flanc de rocher qui tombe à pic : pas idéal ; les bons emplacements sont déjà pris par des coffres, occupés ou pas. Soudain, un pêcheur surgit de nulle part sur sa barque jaune-bleu et nous indique que nous pouvons prendre le coffre devant lequel nous passons. Au début, je suis à moitié tranquille (est-ce que ça tiendrait bien en cas de coup dur ?), mais je me fais une raison, la météo étant très calme. Je me frappe sur le bout directement, pas sur le flotteur, tout bien. La nuit fut très tranquille, un vrai lac. Le lendemain, par acquis de conscience et voyant les cumulonimbus qui bourgeonnent au loin, je tire un peu sur le bout : je sors une dizaine de mètres de bout assez fin, puis encore une dizaine de mètres de gros bout fixé encore sur un autre et encore quelques mètres de ce qui semble être le bout principal fixé au coffre 18 m plus bas. Je frappe au taquet, bien tendu. Rétrospectivement, je me suis dit, qu’il y avait là assez de longueur pour nous envoyer sur le caillou à la première rafale si je n’avais pas repris. Gloups ! Durant les jours qui suivirent, ce coffre remplit parfaitement son office. Nous avons eu le meilleur emplacement de toute la baie, bien à l’abri derrière l’îlot de Skinari.

 

IMG_0471IMG_0472

Ci-dessus nos nouveaux voisins. Impossible de vous dire leur nom avec certitude. "Popeye" et "Poupoune" ?

 

A bientôt pour une ballade à terre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives