Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 12:22

Mercredi 31 août, les Kalinu lèvent la pioche de la vase attachante de Trapani pour rejoindre la Sardaigne distante en ligne droite de 190 M. Pour cette traversée, la météo prévoit du S 3 Bf ce jour et un passage venteux de ESE 5 Bf à mi-chemin pour le lendemain.

IMG_7584Mais avant la traversée, un dernier “plouf!” sicilien dans la jolie Cala Minnola de l’île de Levanzo (Isole Egadi).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7593Mer belle et vent léger (moins de 10 Nd apparents dans notre 90°). Pas un nuage à l’horizon pour doubler le Capo Grosso, au Nord de Levanzo. A l’arrière-plan, dans la brume, Marettimo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7597En fin d’après-midi, le vent tourne dans notre 120°. La navigation est tranquille.

A 21h15, la girouette fait des incursions sur l’autre amure et le pilote commence à manquer de jus pour étaler ce chahut. Démarrage du moteur.

Nous croisons un navire militaire qui enclenche son AIS au dernier moment. Etonnant, car habituellement, ils restent invisibles sur l’AIS.

Nuit étoilée sur tout le ciel. Des organismes fluorescent dans le sillage de Kalinu: une trainée continue, ainsi que des boules vertes de temps à autres nous rappellent qu’il y a de la vie même là où on ne la voit pas.

Tiens, en cours de nuit, des orages au loin.

 

 

IMG_7606IMG_7609Lever du soleil dans notre poupe. Ciel incroyable.

A 7 h 40, le vent arrive et nous pousse, sous génois seul, en vent arrière, à 4 Nd, puis 5 Nd, bien à l’heure prévue par le GRIB, sur une mer noire, houleuse et “crêteuse”.

 

 

 

La journée se passe ainsi sous un génois bien gonflé, en plein vent arrière, dans une houle croisée et tenace.

En fin d’après-midi, le vent tombe progressivement ; nous hissons la grand-voile pour avoir un peu plus de puissance, puis on remballe tout une heure après … pour finir par démarrer le moteur.

 

IMG_7617Un peu plus tard, à 30 M de la côte la plus proche, visite d’un petit oiseau jaune qui embarque sur Kalinu, peut-être pour quelques minutes ou pour rallier la côte. Après le coucher du soleil, dans un ciel totalement voilé de gris, nous ne savons pas jusqu’où il est resté sur son “porte-oiseaux”.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7640

La nuit noire, froide et humide tombe progressivement, pas un brin de lune pour atterrir en Sardaigne. Le vent et la houle de l’arrière se renforcent au large du Cap Spartivento,  à l’extrême Sud de l’île. Mais pas vraiment envie d’envoyer des voiles dans ces conditions. Notre Volvo nous propulse dans le golfe de Teulada, poursuivis par la houle et le vent qui souffle à 20-30 Nd.

 

 

 

 

 

 

 

imageSur la carte, le mouillage qui se trouve au fond ne semble protégé de rien pour ces entrées de Sud-Est. A un moment, je me dis qu’il vaudrait mieux continuer vers l’Ouest pour éviter de se retrouver prisonniers au fond de cet entonnoir. J’ai l’œil rivé sur l’anémomètre. En fait, le vent et la houle s’estompent progressivement au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans le golfe.

 

 

 

A 2h00 du matin, nous jetons l’ancre, puis préparons le bateau pour la nuit. La chaleur est étouffante par ce régime de Sud.

Nos têtes reposent sur l’oreiller, enfin.

Le mouillage fut quand-même bien rouleur, mais après une traversée, on a toujours moins de mal à trouver le sommeil…

IMG_7674IMG_7650Au matin, nous découvrons un nouveau paysage totalement insoupçonnable de nuit.

Pas un souffle d’air, alors qu’au cap, il y a une quinzaine de Nd.

 

 

 

 

 

 

Nous avons parcouru 194 M depuis Trapani.

Depuis Levanzo, 185 M en 35h35, à une moyenne de 5,2 Nd.

 

A bientôt pour la suite de notre périple en Sardaigne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives