Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 17:00

Dimanche 10 juillet. 49 M, y-compris les bords de près serré pour remonter au vent contre le courant entre les tankers nombreux qui fréquentent cette route. Qui l’eut dit quant nous appareillâmes sous génois seul en vent arrière le matin ?

STH71744Durant l’étape, deux bonites ont bien failli finir dans nos assiettes, mais s’en sont sorties, car mon entrainement ne faisait que commencer et l’outil essentiel, la gaffe inox, manquait à bord.

Ces bêtes sont redoutablement énergiques !

 

 

 

 

IMG_3323Nous passons le Cap Tenaron, un des caps redoutés de Méditerranée, puis le Capo Grosso, dont la masse rocheuse impressionne, pour filer sur Mezapo

 

 

 

 

 

STH71791… petit port de pêche aux allures de Bonifacio, car de grandes encoches circulaires taillées dans un magnifique calcaire ocre viennent offrir de beaux abris dans cette côte plutôt inhospitalière. L’endroit avait la réputation d’être un repère de pirate à la peau matinée. D’ailleurs, les visages ont sans doute peu changé, parfait pour les figurants d’une prochaine super-production hollywoodienne.

Nous apprenons que l’endroit se dispute avec Bonifacio un rôle dans l’Odyssée, en tant que possible port des Lestrygons, où des géants cannibales coulèrent à grands jets de pierres toute la flottille d’Ulysse sauf son propre navire.

Nous nous amarrons à côté de l’unique autre visiteur du jour, un voilier de slovènes, certainement les premiers que je rencontre de ma vie.

 

 

STH71780STH71778

Je passerai assez vite sur le diner pris dans l’unique taverna du village, car il faut bien faire marcher le business de nos hôtes. Non, finalement, pas si vite. Le tenancier, également pêcheur, quel bon augure, nous sert avec le sourire :

- du pain dur,

- une salade concombres-tomates-olives, sans féta, agrémentée d’huile d’olive rance (c’eut été tout de même dommage de gâcher de la bonne féta avec de l’huile rance),

- du poisson très moyen, sans doute celui que les locaux n’apprécient pas parce qu’il est plein d’arrêtes (et en plus faut pas demander le nom !),

- un vin blanc pire que d’habitude,

- pas de petit dessert, d’hospitalité, gracieux, ni même payant,

… le tout pour 12€ par personne, tout de même.

Un conseil, passez votre chemin, comme les Slovènes qui ont dû avoir plus le nez creux que nous, et allez manger une bonne salade grecque et un bon poisson à Berlin, Londres ou Rodez. Quant à mon estomac, il me réclame des pizzas italiennes, des primi piati et autres scaloppine dont nous allons à nouveau pouvoir nous délecter dès que nous aurons retraversé la Mer Ionienne.

IMG_3351IMG_3336En attendant, le lendemain, petite balade dans le village aux belles constructions de pierre, à la mini-plage avec boulettes de fioul, et sur la falaise, puis départ pour les stalactites et stalagmites de “Diros Cavern”.

 

 

 

 

 

A bientôt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives