Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 11:58

Nous avons accompli une belle traversée du jeudi 07 juillet (17h30) au vendredi 08 juillet (11h) avec 86 M à couvrir.

IMG_3282

Nous sommes partis sous voiles en slalomant entre les hauts-fonds.

Nous passons au large de Milos, belle île volcanique dont le centre est le cratère principal, mais mauvais abri pour le marin.

 

 

 

 

 

IMG_3279Toujours sous voiles jusqu’à Antimilos, nous apercevons deux dauphins pas très joueurs (heure du repas de sardines fraîches et calamars non-grillés ?).

Le vent tombe et c’est du moteur jusqu’à 3 heures du matin ; un petit 10 Nd tranquillou…

 

 

 

 

IMG_3298…jusqu’au passage du cap Maléas, un cap qui ne plaisante jamais et salue notre arrivée avec de longues rafales à 20 Nd venues de nulle part. De quoi inscrire la pointe de vitesse de cette traversée à 6.5 Nd. Kalinu, tanks d’eau quasiment vides après des jours de mouillage, accélère avec une joie non dissimulée et son capitaine prend plaisir à le barrer au stick comme un 420 dans les rafales sur une mer parfaitement plate.

 

 

 

 

IMG_3302J’ai tout de même le temps  de profiter de la vue sur le monastère accroché à la falaise du cap Maléas, pour me rasséréner, alors que la commandante en second coince une bulle bien méritée dans la cabine. Elle finit par quitter les bras de Morphée en prononçant une de ses phrases cultes : “On ne devrait pas réduire ?” Surtout pas, malheureuse.

 

 

 

 

 

IMG_3307Quelques heures et quelques rafales plus tard, nous arrivons devant la “wunder-wunderschöne” plage de l’île d’Elafonisos, pour certains la plus belle plage de Grèce.

Encore l’impression d’être téléportés DANS la carte postale…

… avec le vent en plus. Jamais moins de 20 Nd pendant la journée.

 

 

 

 

IMG_3320Nous sommes rejoints dans l’après-midi par nos amis de Baladin.

 

 

 

 

 

 

Ah, j’allais oublier : des Italiens en cata de 62 pieds ont chevauché leur annexe pour venir nous dire que nous avions un bateau magnifique et pour le visiter, si, si : “che i pui bella barca !”. Ma modestie m’empêche d’écrire que cela nous arrive régulièrement.

 

IMG_3317Le lendemain, un beau coup de vent envoie au large une bonne partie des matelas pneumatiques et canards gonflables divers utilisés par les familles plagistes.

Le mouillage tient bien, car nous avons la place d’envoyer autant de chaîne que nécessaire et le sable est de bonne tenue.

 

Pour le coucher de soleil, nous invitons nos voisins à manger un bloc de foie gras, notre ration de survie à nous, car nous n’avons plus grand chose d’autre dans nos coffres.

Un beau clin d’œil à la gastronomie française.

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures hellènes dans le Péloponnèse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives