Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 16:31

Nous avons choisi de laisser Kalinu pendant un mois dans la marina de Trizonia. Nous n’avons encore jamais hiverné et avons dû nous familiariser avec des préparatifs nouveaux pour nous.

Amarrage du bateau le long d’un quai orienté Est-Ouest, donc selon les vents dominants dans ce goulet, avec mouillage latéral.

J’ai été grandement aidé par les conseils d’un habitué des lieux, Eric, un Suisse en long voyage sur son Samouraï avec son fidèle compagnon Cumulus, un magnifique félin blanc. Eric a veillé sur le bateau en notre absence, ce qui nous fut d’un grand réconfort.

Aller porter en annexe un mouillage latéral de 16 kg avec de la chaîne de 10 mm n’a rien eu d’une ballade de santé. Aller porter un lest d’une dizaine de kg pour plaquer le câblot sur le fond, et signaliser le tout, a demandé plusieurs heures de conception, de recherche des éléments et de mise en œuvre. Sur l’annexe, tout est lourd et inconfortable. Le poids de la chaîne vient s’ajouter à celui du mouillage. Je croise les doigts pour n’avoir jamais à devoir faire cela dans du mauvais temps et dans l’urgence ! Sinon, avec une ancre légère et de la petite chaîne, OK.

Il m’a fallu une petite demi-journée pour les deux et autant pour parfaire l’amarrage, en prévoyant toujours le pire. Sept aussières, une dizaine de défenses et les défenses des défenses, car les quais de Trizonia sont particulièrement agressifs pour les pare-battage. Ils valent un roman à eux seuls. Il nous a donc fallu trouver des planches à interposer entre les défenses et le quai, même si le mouillage latéral écartait le bateau du quai d’un bon mètre.

Même si l’île est réputée sûre, nous avons tout mis sous clef, jusqu’au mouillage principal dans la baille à mouillage qui est cadenassable.

Lazy-bag bien fermé aux deux extrémités pour éviter que des oiseaux viennent y nicher, winchs habillés, moteur hors-bord descendu dans la salle d’eau, quelques feuilles de plastique aluminisé sous les résilles pour arrêter le soleil et la chaleur, panneau solaire orienté, toile de bimini ôtée, et voilà Kalinu prêt à se passer de nous pendant quelques temps.

 

STH70471STH70472IMG_1149STH70474

 

Au retour, tout était impeccable, dans le même état qu’à notre départ, un peu de poussière rouge en plus.

Retirer le mouillage latéral a été plus compliqué que de le poser, tout le reste était de la routine pour remettre Kalinu en état de naviguer.

 

Ensuite, ce sera direction Galaxidi afin d’être à pied d’œuvre pour visiter le site antique de Delphes.

 

A bientôt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives