Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 19:40

Dimanche 20 février 2011 – Siracusa (Sicile – Italie)

 

imageDisons tout de suite qu’il s’agit de l’étape la plus riche en adrénaline jusqu’à présent.

 

Les émotions du Détroit de Messina sont déjà loin.

La météo marine prévoit du vent de NW force 9, mais un peu plus loin des côtes. La météo terrienne prévoit peu de vent. Nous pensons que l’abri des montagnes nous sera favorable. La houle devrait être très présente en début de matinée pour s’estomper dans la journée.

Les cartes marines électroniques ont le défaut de ne pas faire apparaître les reliefs à proximité des côtes. Or, nous avons deux larges baies à traverser entre Aci Trezza et Siracusa, et une arrivée dans la baie de Siracusa ; et ces trois baies sont de vrais couloirs de canalisation - accélération du vent de Nord-Ouest.

Les 31 miles à parcourir ont commencé par une mer très hachée, au moteur, puis l’anémomètre à montré qu’un peu de vent venait nous accompagner, puis rapidement les premières rafales dans la baie de Catania. Le petit sandwich “mortadela” de 11 heures est vite englouti. Il est temps de prendre un ris. Le temps de revenir dans le cockpit, c’est la troisième ris qui s’impose. On déroule un mouchoir de trinquette à l’avant. Nous sommes presque au vent arrière pour pouvoir passer les deux caps sans devoir tirer de bords. Pas très sûr sous pilote. Je garderai la barre presque jusqu’à l’arrivée.

Le vent apparent a oscillé entre 15 et 30 Nd, soit du 20-35 Nd de vent réel avec des rafales à 45 Nd. Très rapidement, on a envie que ça se calme ; on guette le relief qui va nous abriter un peu, mais rien à attendre de ce côté-là.  Nous avons senti quelques belles accélérations, avec une pointe de Kalinu à 8.3 Nd. Le bateau a très bien supporté.

 

IMG_9748Siracusa était au bout et le valait bien.

Nous avons opté pour la version mouillage dans la rade plutôt que d’aller manœuvrer dans la petite marina ou nous ne savions pas ce que nous allions trouver comme surprise.

Mouillage donc près du quai de la douane. Tenue impeccable, dans la vase, comme indiqué sur le guide. Repos, sur une oreille seulement, car le vent ne faiblit pas, après cette navigation très sportive pour nous.

La nuit, le vent finit par tomber. Au matin, nous n’avons pas dérapé d’un pouce, le temps est beau ; nous allons explorer les possibilités d’amarrage, afin de gérer plus facilement la présence, durant la semaine, de membres de la famille venus nous rejoindre.

Sur le grand quai publique, personne. Pas de borne électrique et le préposé à l’eau est sans doute hors service à cette période de l’année. Nous nous rabattrons donc sur la marina, réputée houleuse par vent fort, mais sans danger réel.

A notre arrivée, deux marineros nous envoient des aussières et nous présentent deux pendilles. “Tutti va bene”, sauf qu’elles sont plutôt dimensionnées pour des tankers en diamètre et en longueur, et la richesse naturelle de la baie permet que 3 tonnes de faune et flore au mètre y vivent à l’année. On gère jusqu’à ce qu’un oursin vienne me chatouiller la mimine au bout de la mitaine. La peur rétrospective d’avoir un dizaine d’aiguilles d’oursins plantés dans les doigts pour un bon mois m’a fait maudire la marina et ses employés, mais, maintenant, s’est du passé.

Descente sur le ponton. Ponton flottant qui chouine en permanence ; un anneau est presque totalement rongé par l’usure sur un autre anneau dans le même état, le tout pas vraiment fixé sur le ponton ; on se demande comment cela peut tenir un bateau, enfin deux avec le bateau voisin. On sort les grandes aussières pour trouver un taquet solide plus loin.

A part cela, l’endroit est magique par la vue ; l’eau est belle et la météo estivale.

Une belle journée pour briquer le bateau de fonds en combles en prévision de l’arrivée de la famille.

 

A bientôt pour les nouvelles de notre séjour à Siracusa.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Louis Jourdes 04/03/2011 20:57


Ahhhh!!!! Mes coucounous vous me donnez envie... Je pense à vous et vous embrasse fort, fort... Bon vent


mamie 01/03/2011 21:07


Coucou depuis le Vésinet. Bonne continuation, bon vent et grosses bises


agnes 01/03/2011 06:42


Toujours aussi sportifs ! C'est vraiment sympa de vous lire ...et de rever à ces villes grandioses !


Jean Philippe Lopez 25/02/2011 21:15


Excellent séjour à Syracuse. Bonne continuation. A bientôt


batosurlo 26/02/2011 13:57



Grazie mille. « Non c'è cosa più bella ». La ville est s


up


erbe. Premiè


re sema


ine très riche.


Cia-ciao les Bambini rutheni !



Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives