Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 20:46

Mardi 16 février -- Aci Trezza (Sicile – Italie)

 

imageNous avons appareillé mardi pour Aci Trezza, une petite ville touristique située entre Taormina et Catania, cette dernière étant la capitale économique de la Sicile.

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_9646Aci Trezza a comme originalité essentielle d’avoir son horizon barré de plusieurs îlots de basaltes noir. La mythologie grecque décrit ces Ciclopi comme ayant été lancés par le cyclope Polyphème pour barrer la route à Ulysse et son équipage qui fuyaient après avoir aveuglé le cyclope avec un pieu brûlant. Tout un programme…

Les Ciclopi sont aujourd’hui une réserve naturelle. Ils rendent très délicat l’accès de nuit au port d’Aci Trezza.

 

 

STH79636Du coup, nous avons fait en sorte d’arriver de bonne heure. Le vent faible de Sud-Ouest qui soufflait de face mardi n’a pas suffi pour faire route à la voile assez vite et le moteur a été mis à contribution. En chemin, nous avons, par ailleurs, fait un saut à Riposto, grande marina située entre Taormina et Aci Trezza. Riposto aurait pu être une belle escale technique, mais les prix pratiqués sont vraiment prohibitifs (39 € + eau et électricité et pas d’Internet) et la ville ne semble pas avoir de charme particulier.

Le plein de gasoil, évidemment trop cher, mais le service est impeccable, l’addition et ciao-ciao !

NB : accompagner le ciao-ciao d’un geste de la mimine en repliant deux fois de suite très vite tous les doigts de la main en même temps.

 

IMG_9673Nous voici donc à Aci Trezza, entre “Federica” et “Soul”, les alter ego de “Popeye” et “Poupoune” de Cargèse.

“Federica” est un bateau de pêche récent de belle taille et “Soul” un yacht à moteur d’au moins 20 m (et 20 ans ou plus) battant pavillon maltais.

Arrivée une nouvelle fois improvisée. Pas de pendille visible, aucune indication dans les guides. Heureusement, un pêcheur nous renseigne : ancora OK ! Nous jetons l’ancre dans le port et tournons deux aussières au quai sans difficultés entre nos deux voisins volumineux. Tant mieux, car du mauvais temps est annoncé. C’est la première manœuvre de ce genre que nous faisons avec Kalinu ; un entraînement pour les ports grecs où la pratique est courante. Le capitaine se méfie toujours de ce qui traîne dans le fond des ports (vieux mouillages, coffres en bêton, chaînes-mères, etc.).

A cette période de l’année, nous arrivons davantage dans un port de pêche peu utilisé, beaucoup de bateaux se trouvant à terre, que dans une marina pour yachts de luxe. Les pontons flottants sont interdits et vides actuellement.

IMG_9642Les abords du port sont en cours d’aménagement (réussi). La ville est assez attachante. Un centre très très animé, quelques bâtisses intéressantes, des commerçants sympathiques comme le boucher qui nous explique toutes les photos affichées dans sa boutique (Ha, la friture géante de 500 litres d’huile devant le port pour la fête du saint patron de la ville, San Giovanni di Batisto !) ou la famille de la pizzéria “Da Pino” avec qui nous jouons, devant le petit écran, en attendant que les pizzas soient cuites, à la version transalpine de “Qui Veut Gagner des Millions ?”. D’ailleurs, savez-vous combien il existe de fuseaux horaires : 12, 18, 24 ou 48 ? La candidate qui doutait a fait appel à une amie par téléphone, apparemment pas très au fait de la chose, puis a fait appel au public qui avait majoritairement raison. Ouf !

NB : impossible d’échapper à la télévision dans la plupart des restaurants italiens. Est-ce à cause de la passion du foot ?

Bon souvenir de notre voisin de “Soul” - dont le premier contact a été le son de son groupe électrogène tournant jusqu’à point d’heure - très sympa qui nous a donné une météo fraîche d’Internet, proposé une planche pour monter et descendre plus facilement du quai, et proposé que nous frappions une aussière sur son grand navire pour assurer notre amarrage.

 

IMG_9652Mercredi tranquille pour cause de mauvais temps, avec une ballade pour découvrir Aci Castello, citadelle située à un km au SW d’Aci Trezza.

J’essaie de prendre de jolies photos dans ce qui pourrait être un beau site, mais qui est globalement assez glauque, pauvre et sale. Déjà le noir, à part quand c’est un SOULAGES, c’est un peu tristounet, alors par temps couvert et le délabrement ambiant, c’est peu réjouissant. C’est sans doute une étape à réserver à l’été.

 

DSC04130J’en profite pour recycler une photo prise à côté du “Pont des Arts” à Marcillac : c’est drôle, non ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore quelques mots sur l’état des lieux. Les potentiels d’Aci Trezza ou Aci Castello sont réels, mais il règne une impression d’après-guerre ; les aménagements publiques sont souvent vétustes, manquants,  ou vandalisés ; certaines mauvaises habitudes individuelles devraient évoluer. Nous avons assisté, atterrés, au lavage à grande eau d’un bateau de pêche à son retour de campagne : ceci explique une partie de ce que l’on retrouve sur les plages l’hiver.

Heureusement, la nature est globalement superbe ; il reste de beaux vestiges architecturaux et les habitants font souvent des petits miracles. Nous nous sommes dits que les tremblements de terre à répétition devaient avoir eu un impact physique sur certaines constructions, mais aussi influer sur le sens des priorités des habitants.

 

A bientôt pour la visite de Catania.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les aventures du voilier Kalinu
  • Les aventures du voilier Kalinu
  • : Ce blog est conçu pour permettre à nos familles, amis et amateurs de voyages en voilier, de suivre nos périples en Méditerranée, à bord de Kalinu, notre voilier RM1050.
  • Contact

Rechercher

Archives